top of page
  • Photo du rédacteursabineferme

Etes-vous introverti ou extraverti?

Dernière mise à jour : 26 mai


Timide, réservé, solitaire, secret, replié sur soi...

Le vocabulaire réservé aux introvertis est rarement positif.

Il y a les personnes qui ont peur d'aller vers les autres, pour un tas de (bonnes?) raisons. Peur du jugement, peur du rejet, peur de l'autre. On pourrait classer ceci dans une forme d'introversion subie. Parfois ces personnes doivent développer des trésors d'inventivité pour réussir à franchir le pas...

Il y a aussi des personnes qui se sentent juste mieux toutes seules, qui n'ont pas besoin de beaucoup de relations sociales, qui se ressourcent mieux seules. Celles-ci sont souvent considérées comme étranges par les autres. Une forme d'introversion, choisie et assumée, là où la solitude n'est pas franchement valorisée par notre société.


Sociable, intéressant, agréable, ouvert...

L'impression que nous laissent ces mots est autrement différente!

Certains ont la capacité de parler de tout et n'importe quoi avec n'importe qui.

Parfois ils savent captiver leur auditoire, et donnent souvent une impression de facilité que d'autres envient. Les extravertis se ressourcent notamment dans les relations aux autres.

Cerise sur le gâteau, les extravertis sont en moyenne plus heureux que les introvertis [1]. D'ailleurs les pistes d'évolution personnelles sont souvent "être plus extravertis" que l'inverse...!



L'être humain et la société


Nous sommes tous des êtres sociaux par nature, comme le montrent certaines expériences sur les nourrissons (voir cet autre article).

Et lorsque l'on regarde le monde qui nous entoure, dans notre culture, il est plutôt configuré pour les extravertis, depuis que l'on est enfant.

- A l'école, l'enfant qui participe est valorisé par rapport à celui qui "a de bons résultats, mais pourrait participer plus" (cet enfant ne parle pas, il y a forcément un problème)(à contrario des "bavards", fatigants pour les professeurs, mais parfois attachants)

- Les écoles supérieures forment de plus en plus à savoir discourir devant un jury, un groupe, une assemblée. D'ailleurs tout travail a-t-il un intérêt s'il demeure inconnu? Et pour le faire connaître, quel autre moyen que celui de communiquer avec autrui?

- Au quotidien, dans les groupes sociaux, la solitude peut devenir une mise à l'écart provoquée par la personne elle-même. Elle est souvent incomprise par les autres, c'est un cercle vicieux.


Et vous? où vous situez-vous, et surtout, est-ce que cela vous convient?

Parfois il est difficile de se classer dans une catégorie ou dans l'autre. D'ailleurs, est-ce vraiment important?

Ce qui est important, c'est dans quelle mesure cela vous convient. Et si cela ne convient pas, d'engager un travail pour le modifier.

Un jour, un ami m'a dit qu'il était introverti, s'était rendu compte que la vie était bien plus facile à vivre en étant extraverti et qu'il avait changé pour devenir plus ouvert et plus sociable. Cela m'a ouvert les yeux sur la faculté de l'être humain à changer sur une caractéristique qui me semblait tellement intrinsèque et immuable.

Ce changement permet en outre de passer de l'isolement subi à une ouverture aux autres, ce qui permet de trouver sa place dans les univers sociaux, et se sentir mieux permet plus de confiance en soi.

Cercle vertueux donc. Qui n'empêche pas de privilégier, selon les personnes, un univers solitaire ou social. Mais permet de se sentir à l'aise en société, de ne plus avoir peur. (et accessoirement de passer un coup de fil sans le remettre pendant 10j au lendemain!).

Et de se rendre compte que les personnes avec qui on interagit sont souvent plus timides ou introverties que nous, ou en tout cas, y prêter attention permet de prendre conscience de certaines choses!


L'hypnose, et le type d'accompagnement que je propose, sont des outils pour pouvoir évoluer facilement vers d'autres horizons.

Si vous êtes tenté par l'expérience, n'hésitez pas je serai heureuse de vous aider à dépasser vos propres frontières.



[1] Source: psychologue.net

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page