top of page
  • Photo du rédacteursabineferme

Concilier ses valeurs à son monde professionnel : entre lassitude et perte de sens

L'alignement entre nos valeurs et les valeurs représentées dans notre monde professionnel est capital. Lorsqu'un décalage existe, il peut en résulter de l'incompréhension, de la frustration, de la colère; émotions qui peuvent mener à une perte de sens, à une remise en question, et dans les cas plus graves, à des syndromes type burn-out ou bore-out, voire à des pathologies.


La mutation du monde de l'entreprise fait que nous sommes passés de modèles de sociétés où la "technique" prime, pilotées par des techniciens - parfois bourrus, à des sociétés dirigées par des "gestionnaires", qui s'appuient sur des résultats chiffrés - parfois au détriment d'autres notions.

De nombreuses personnes sont impactées dans cette mutation par un décalage entre ce qu'elles voudraient faire, les buts qu'elles aimeraient atteindre, et ce qu'on leur demande de faire. C'est typiquement le cas lorsque l'on doit compter ce que l'on produit afin de définir des objectifs et de chiffrer notre efficience, plutôt que de produire effectivement. Certes, connaître son efficacité et connaître les capacités de production est indispensable, mais lorsque le temps nécessaire à cette tâche et sa représentativité sont incohérentes avec son utilité, cela entraîne des remises en question.



Par la suite, lorsque l'on en arrive à des extrêmes, ou tout du moins à un décalage trop important, la question du sens au travail arrive. Certains vont continuer leur tâche sans entrain, éventuellement en râlant - et diffusant une atmosphère désagréable. D'autres vont essayer de satisfaire leur hiérarchie, obtenant ainsi un bénéfice secondaire (la reconnaissance de leurs supérieurs). D'autres vont se lasser et chercher ailleurs, en espérant trouver une herbe plus verte chez le voisin.

Pour l'employé, cela induit de la lassitude, de l'échec, une mauvaise image de soi, un manque d'utilité.

Pour l'employeur, tous ces écueils desservent dans le sens où ils conduisent à un manque de motivation - donc de productivité, des absences, du turn-over.

Alors, comment retrouver du sens au travail? Comment être aligné entre ce que l'on veut et ce que l'on fait?

La reconversion a le vent en poupe, et le monde du travail est de plus en plus mouvant et ouvert. Les salariés sont de plus en plus mobiles, et n'hésitent pas à franchir le pas d'un changement d'entreprise.

En tant que membre d'une entreprise, nous évoluons dans une structure, avec des règles, des codes et des normes, explicites ou implicites. Pour autant, faire partie de ce système ne nous pousse pas à l'immobilisme. Dans tout système (familial, professionnel, social), le fait d'évoluer personnellement provoque très souvent des évolutions connexes du système. Chacune de nos actions est reliée aux autres. Et lorsque l'on se retrouve coincé dans un cadre qui ne peut plus nous convenir, la solution est de faire évoluer le cadre, que cela soit par un changement personnel, en restant dans un poste similaire au sein d'une autre entreprise, ou en changeant complètement.



Lorsque je parle de ma reconversion professionnelle, j'entends souvent "quel courage". Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ceci: j'ai réfléchi, cheminé, étudié différentes options, et monté un projet qui était possible à la fois humainement et financièrement, pour ne pas prendre de risque démesuré.

Je ne dis pas que tout est facile et que les journées sont un long fleuve tranquille, mais tout ceci repose sur des souhaits et une analyse "ce que je souhaite/ce que je risque".

L'autre chose que j'entends beaucoup est "j'aimerais changer, mais je n'ose pas". Le conditionnement de notre société a tendance à générer des peurs lorsque l'on sort du schéma classique "CDI".

Et vous? Qu'aimeriez-vous? Où en êtes-vous de vos réflexions? Avez-vous pris le temps d'y réfléchir, ou le rythme ou toute autre excuse d'évitement vous envahit-elle afin d'embrumer votre cerveau?

Le bien-être dans la vie professionnelle a de nombreux retentissements sur notre vie générale. Source de reconnaissance sociale - la première question posée n'est-elle pas souvent "Et toi, tu fais quoi dans la vie?", de valorisation, source financière, d'évolution personnelle...


C'est une composante importante de nos vies, autant la soigner.


Si vous souhaitez faire le point, vous représenter différemment - qu'on parle d'évolution personnelle, d'affirmation de soi, de changement de métier ou d'entreprise - n'hésitez pas à utiliser l'hypnose pour faire sauter les verrous, pour imaginer autre chose et cheminer.

Alors ce ne sera peut-être pas immédiat, mais l'enjeu le vaut largement (à mon sens) ...


N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez prendre rendez-vous :)



27 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page